Barbichette

 In La rubrique de Frédérique

Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette ; le premier de nous deux qui rira aura une tapette !

Celui qui rit, est finalement celui ou celle qui se joue de la situation et qui y met un terme. La tapette est le petit coup de pouce qui peut servir à aller de l’avant et à abandonner l’immobilisme du lien qui nous entrave pour aller vers une liberté plus large.
Sortir d’une logique duelle pour aller vers l’ouverture ; non plus se regarder l’un l’autre mais regarder dans la même direction.

L’offre et la demande entrent souvent dans cette logique duelle où les choses s’emboîtent dans une relation horizontale où chacun, faible ou fort relationne, s’affronte ou se supporte.

L’offre et la demande témoignent d’une logique de marché ; marchés financiers, marchés affectifs, marchés relationnels, marchés où celui qui n’entre pas, risque l’exclusion. Les marchés eux-mêmes souscrivent à cette logique de pseudo libre échange. La demande suscite l’offre et l’offre suscite la demande fût-ce de façon manipulatoire, violente ou totalitaire.

Mais !!!!!… Ce dont il est question dans l’offre et la demande, c’est d’amour et de polarités ; encore faut-il les reconnaître en vue de les orienter vers plus d’équité.

Un « plus » et un  » moins » s’unissent en fonction de leurs potentialités respectives, des qualités explicites ou implicites du « plus » et des attentes avouées ou inavouées du « moins ».
Mais cette logique ne tient pas compte de la bipolarité de chaque être et de chaque situation. Nous oublions souvent une partie de nous-même pour éviter les conflits intérieurs et afficher une unité factice qui prend l’apparat de la cohérence.

Que nous soyons individus, groupes, société, nous sommes le terrain d’une multitude d’alliances polarisées qui ne cherchent pas d’échanges marchands mais des échanges relais.
Recevoir et redonner ; être tour à tour pôle récepteur (–) et pôle émetteur (+), sans jamais arrêter le mouvement, riche d’être traversé par une information qui nous transforme, nous interroge et nous enjoint de la transmettre.

Transmission invisible parfois, non missionnaire mais missionnée pour que nous soyons passeurs.
Passeurs muets.
Passeurs quand cela s’avère nécessaire.
Passeurs participant à la santé globale qui exige qu’aucune cellule ne thésaurise.

Le monde d’aujourd’hui nous donne accès au savoir, à tous les savoirs.
Les informations sont présentes sur les réseaux subtils et manifestes. Offres et demandes tacites, implicites, intérieures pour que nous soyons relais de ce à quoi nous avons accès, de ce qui nous enseigne et nous transforme.

C’est cette transformation que nous offrons au monde, à l’ensemble, à celles et ceux des différents règnes qui sont en mesure de l’accueillir vibratoirement.
Ainsi nous quittons la sphère du faire pour celle de l’être, et dans ce nouveau rapport de l’offre à la demande, où tout accueil exige une rediffusion, nous quittons une logique de compétition pour entrer dans celle du partage, en veillant cependant à ne rien imposer.

L’offre ne cherche plus alors à être reconnue, elle devient expression de l’amour et n’essaie pas d’imposer quoique ce soit ; dans sa polarité « plus », elle a besoin de son complémentaire, la fonction accueillante et réceptrice, preuve de l’interdépendance de toutes les existences.

Le respect demande d’offrir sans réticence et sans ostentation ce qui passe à travers nous, car tout acquis, tout savoir qui ne nous transforme pas est vain.
Ces mouvements du « plus » au « moins », du « moins » au « plus » sans résistance, sans thésauriser sont un autre aspect de l’innocuité, un trésor dont nous sommes porteurs et qui permet de laisser passer la lumière de la vie en relais pour le bien de tous.

Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, mais chacune de nos mains tient une barbe différente avec comme point de départ, la barbe de Dieu.

Ainsi, à la barbe de Dieu, rira bien qui rira le dernier, quand l’unité sera réalisée…

Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search