Demain surgira de nos pensées

 In La rubrique de Frédérique

Et dans la lumière vous verrez la lumière, pour peu que l’œil puisse capter la subtilité toujours plus évanescente de l’essence et percevoir cette lumière. Lumière intérieure, lumière radiante, lumière qui dévoile les mystères de l’origine et non celle qui éblouit, masque les contrastes et estompe l’éclat des astres qui de très loin nous irradient.

La lumière est omniprésente, elle s’insinue au cœur de chaque cellule, de chaque noyau du vivant ; elle est processus électrique, processus chimique, processus matériel autant que processus subtil.
Son pouvoir pénètre toutes les strates du manifesté qu’elle imprègne et anime. Dans cette ubiquité primordiale, elle nous échappe et la cécité alors, nous étreint jusqu’aux jaillissements parfois inattendus, d’éclairs de compréhension, de visions fulgurantes qui révèlent certaines facettes des sphères dans lesquelles nous vivons.
À travers les ombres, les hommes imaginent le monde, en éloignant les ombres, ils le découvrent.

L’obscurité règne sur nos esprits que nous croyons éclairés, car ceux-ci bien souvent se contentent de penser au sein d’espaces connus, reconnus et même intelligents ! Ainsi nous n’inventons rien de fondamental ; nous ne faisons qu’améliorer l’existant, parfois au détriment d’harmonies plus globales.
Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme dans un cadre particulier, mais si nous ouvrons les frontières de nos cadres, d’autres équilibres se proposent et ce qui peut s’inscrire sur nos aires quotidiennes, change radicalement.

Penser demande de sortir de nos cadres de référence, car les effets rances de nos pensées passées continuent de borner nos possibles du sceau d’une illusoire maîtrise.
Mais, penser à partir de rien semble inconfortable ; c’est pourtant dans cette vacuité mentale que nous pouvons accueillir la lumière, nous laisser imprégner par certaines de ses qualités et en être auréolés. Cela ne fait pas de nous des saints, mais de possibles penseurs et inventeurs d’un autre quotidien.

De fait, nous cherchons la lumière quand nous sommes assombris, mais nous la dédaignons quand nous croyons voir clair ; ainsi nous perpétuons du même… Tant qu’il fait jour, nous avançons tranquilles et satisfaits ; lorsque le ciel s’obscurcit, nous partons en quête d’une flamme d’inspiration pour corriger et affaiblir les effets d’endormissement qui collent à l’obscurité.
Rien ne nous oblige à croupir dans la satisfaction. Sortons des cadres du connu qui sont des écrans filtrant la lumière et adoptons l’esprit de découverte qui ose explorer le présent au-delà des conforts.

Imaginons demain à partir d’utopies et mettons en lumière l’inédit, inouï, l’impensé, voire l’impensable aujourd’hui.
Demain surgira de nos pensées, pour peu que nous nous attelions à penser et non à opiner sur tel ou tel sujet.
Les opinions nous enferment dans du « déjà », les pensées nous projettent dans « l’au-delà » et la carte du futur nous tend les bras… À nous de la créer !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search