Deux en un

 In La rubrique de Frédérique

La fraternité parle de reconnaissance, d’acceptation et d’accompagnement mutuel.
Fraternité humaine, fraternité entre les peuples pour sceller une alliance, une légitimation de la communauté qui contient nos spécificités.
Des frères ennemis jusqu’aux frères amis en passant par les frères indifférents, nous franchissons les étapes qui révèlent notre appartenance à une même entité.
La famille nucléaire avec ses évolutions, ses dérivés voire ses dérives, est un mini laboratoire qui traite la diversité des problématiques et des situations que traverse la famille humaine.

Se reconnaître, apprendre à se connaître, apprendre à se comprendre, apprendre à coopérer, réaliser le sens de notre présence dans le grand Tout qui nous inclut et occuper à notre juste place, la fonction qui nous revient le temps d’une incarnation, est notre feuille de route.

Les multiples liens qui tissent les relations entre tous sont invisibles, mais ils sont là !
Le long de leurs fils courent les énergies qui nous constituent ; elles attirent, repoussent, cherchent à inspirer, à dévoiler. Nous sommes les réceptacles de cette Vie qui circule et nous propose sans cesse, une trame actualisée à traduire en actes.
Ces opportunités nous échappent parfois. Par manque de présence et d’attention au monde environnant, nous occultons les mouvements qui l’animent et traversent, en permanence, tout ce qui existe, trop enclins à perpétuer le confort de notre terreau particulier.

 La Vie est Une ; elle nous imprègne et pulse au tempo de l’âme. Selon notre capacité à prendre le pouls de cette essence, notre existence s’installe sur le fleuve du personnel ou de la communauté.

Une communauté qui ne répond pas aux tentations communautaristes qui ne s’attachent qu’aux bénéfices exclusifs et excluant d’un groupe fermé ; mais une communauté qui parle de notre fondement collectif, reconnaît cette touche de Vie, cette Identité qui nous engendre et nous pousse à grandir jusqu’à ce que nous percevions notre unité primordiale.
L’autre existe, il est un semblable différent ; et c’est quand nous le reconnaissons à la fois comme semblable et différent que nous élargissons notre compréhension du monde, que nous réalisons la place et le rôle que nous avons à jouer.
C’est en s’approchant les uns des autres que nous pouvons voir le meilleur surgir ou le pire qui n’est autre qu’un meilleur qui se cherche en s’égarant du côté de l’obscur.

Reconnaître la lumière en chacun, la rejoindre permet d’oublier les écrins que nous sommes pour que se relient les lumières de tous. Dans l’espace limité de notre existence, nous devons les intensifier jusqu’à ce que nos enveloppes deviennent elles-mêmes pure lumière ; alors, la Lumière resplendissante, débarrassée de toutes les frontières de nos identités séparées, rayonnera.

Un jour lointain mais cependant prochain, nous n’aurons plus à transmuter dans l’athanor de l’existence nos ombres denses car la matière propagera toute la lumière de l’Esprit ; alors les frontières qui nous différenciaient, s’estomperont pour découvrir l’Unité, l’Ensemble, la Matrice de nos unités rejoignant le Tout.
Filles et fils de l’Un, réalisons notre fraternité et marchons vers l’Unité pour le Bien commun à tous les Terriens.

C’est un long, long, long chemin mais quelle aventure !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search