Dis-toi tes besoins et tu sauras qui tu es…

 In La rubrique de Frédérique

Nos besoins nous définissent, nous conditionnent et s’invitent dans nos consciences comme marqueurs de l’évolution.
Besoins fondamentaux, besoins superflus, besoins essentiels.
Besoin de se nourrir, de boire, de dormir, de savoir.
Besoin de reconnaissance,
Besoin de sécurité, de protection, de croyances, de connaissances, de certitudes, de reliance…
La liste des besoins est longue, ses déclinaisons infinies… Ainsi, dans l’inventaire des besoins fondamentaux, se glissent d’innombrables nécessités au parfum de besoins essentiels qui ne sont que masques de l’importance personnelle qui se cultive en cultivant ses acquis.

Le besoin d’avoir, d’acquérir devient une fièvre ; fièvre acheteuse mais aussi fièvre stérile qui n’a pas pour fonction d’éradiquer les éléments pathogènes qui viennent envahir notre organisme, mais celle de construire une addiction dont nous ne percevons ni l’emprise, ni l’envahissement.

Derrière tous ces besoins, l’expression plus ou moins heureuse de l’interdépendance.
Dans cette course à la survie, à l’avoir, puis à la recherche d’essentiel, s’exprime dans l’offre et la demande, l’absolue nécessité d’être ensemble.

Nous sommes au sein d’un vaste écosystème où chaque élément s’insère dans un tout et remplit une fonction particulière.
Le regard s’arrête toujours sur quelque chose.
Il ne peut y avoir d’intérieur sans extérieur.
La notion d’acceptation prend sens grâce à l’existence du rejet; ainsi pas d’attirance sans répulsion; pas de don sans accueil ; pas de nuit sans jour ; pas d’enfants sans parents; pas de couple sans rencontre…

Chacun cherche son contraire pour mieux se définir et se trouver.
La différence surgit toujours d’une démarcation entre le même et le dissemblable et il ne pourrait y avoir de mort si la naissance n’existait pas…

Au cœur de ces dualités, tous nos besoins réels et fantasmés témoignent de l’indispensable utilité de chacun, de chaque forme, de chaque émoi, de chaque pensée, de chaque idée pour que de la cacophonie de tous ces éléments réunis, revendiquant chacun leur vérité, s’élève un appel à plus d’harmonie.

Personne n’est en mesure de survivre indépendamment des autres. Tous les règnes sont interdépendants ; aucun d’eux ne peut exister sans l’autre et au sein de chacun, la vie s’organise dans un ballet subtil où l’un est tributaire des autres sans même en prendre la mesure.

Nous respirons le même air, nous foulons le même sol, nous sommes liés à ce que la Terre nous offre, et nous ne prenons soin souvent que de nos près carrés, recroquevillés sur nos besoins, oubliant que ceux ci témoignent de notre humanité, de notre qualité de Terriens dont la fonction est de nous reconnaître dans nos similitudes comme dans nos différences pour participer au mieux aux besoins du monde qui nous abrite.

Nous sommes tous embarqués sur la planète Terre, elle-même sur un vaisseau solaire. Faisons en sorte, autant que faire se peut, que ce ne soit pas une galère !

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search