En toute humilité

 In La rubrique de Frédérique

Il faut être humble pour reconnaître que notre point de vue ne représente qu’un angle aigu minime dans le vaste champ de la compréhension du monde et des situations.
Humble et conscient, car sans conscience, l’humilité n’est pas. Elle prend seulement l’apparence du « pas grand-chose », sans pour autant mesurer la place de ce « pas grand-chose » dans un ensemble plus grand, occultant ainsi, la responsabilité de chacun à l’infime place qu’il occupe.

De cette place occupée, s’organise une série de mises en perspective dans le temps, dans l’espace, dans les multiples cycles de la répétition afin d’affiner au cours de l’existence, les leçons apprises précédemment, d’engrammer celles d’aujourd’hui pour que se transforme et s’épure le monde dans lequel nous vivons.

L’humble sait et sait aussi qu’il ne sait pas !
Il avance dans la lumière, sans jamais s’imaginer être la lumière qui le traverse à mesure qu’il progresse.
Toujours plus lumineux, il sert à partir de ce qui s’éclaire et éclaire de son regard, ses engagements pour le bien de l’humanité à laquelle il appartient.

Ne pas se prendre pour ce que l’on n’est pas ; ne pas prendre l’autre pour ce qu’il n’est pas mais prendre en compte chaque existence ; la reconnaître comme partenaire dans l’avancée commune malgré les attraits et les rejets indispensables qui donnent le ton des affects que nous avons à transformer pour trouver le véritable pont qui mène à l’unité.

L’humble ne cherche jamais à imposer quoi que ce soit. Il est simplement au mieux de ce qu’il peut être au présent, et développe ses compétences sans chercher à se montrer, ni à revendiquer une quelconque reconnaissance.
Il sait qui il est, agit en conséquence et s’inscrit dans une communauté qui constitue le terrain où il œuvre pour le bien collectif.

L’humilité véritable se distingue radicalement d’une simplicité feinte qui est un masque de l’orgueil, une fierté qui sous couvert de fausse modestie attend des éloges et des retours divers, une quête larvée d’appréciation qui fait croître l’importance personnelle.

L’humble est indispensable et profondément silencieux. Certain de son insignifiance autant que de sa grandeur, il agit en cohérence avec son ressenti, ses croyances, sa reliance, et fait toujours avec application ce qui lui revient sans jamais se décourager.

Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Selon les astres qu’il contemple, son action s’inscrit dans la grande roue de la vie au plus près de ce qu’il peut donner dans ce qui lui est demandé.
Là, il sait qu’il n’a ni tort ni raison ; il essaie en permanence d’ajuster sa pensée sa parole son action à ce qui lui semble le plus juste, tout en sachant que cette justesse est évolutive.

C’est un sage. Comme tout sage, il emprunte un chemin que nous sommes libres de suivre en mettant nos pas dans les siens pour une éternelle randonnée.
L’humble est toujours un pèlerin en marche vers plus de vérité.

Soyons des marcheurs, foulons de concert ce chemin du vrai pour rencontrer à chaque étape, une réalité plus lumineuse porteuse de paix pour tous.

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search