Errare humanum est

 In La rubrique de Frédérique

L’erreur est humaine, sa compréhension aussi !
De là naissent notre grandeur et nos potentiels évolutifs.
Chaque ratage, chaque erreur reconnus et compris, permettent d’éclairer d’un jour nouveau le domaine qui se voit pris en défaut. Toute nouvelle lueur de compréhension défriche le terrain du vrai, des plus justes rapports et de l’harmonie.

« Il jura mais un peu tard qu’on ne l’y prendrait plus ! »
Mais il n’est jamais trop tard !

Sur le chemin de l’espace-temps, l’éternité du présent nous donne l’occasion permanente de réajuster ce qui s’est avéré bancal, inadapté, erroné voire néfaste.
Rien n’est jamais définitif, puisque toute mort est un nouveau commencement.

À chaque erreur, nous est donnée l’opportunité d’un nouveau départ, pour peu que nous prenions la mesure de ce que la situation enseigne.
Nos besoins physiologiques doivent être assouvis et se manifestent quotidiennement ; jour après jour, ils appellent notre attention, ils exigent d’être satisfaits.
Il en est ainsi des autres aspects de nos existences. Nos habitudes, nos liens sont des formes qui peuvent se vider de leur substance. Dans ces différents champs du quotidien, se glissent d’innombrables possibilités d’écarts ou d’égarements.

Un seul repas ne peut rassasier à jamais, il nous faut régulièrement nous alimenter sous peine d’inanition ! De la même façon toute relation doit être régulièrement soignée, toute pensée vivifiée pour éviter les enlisements et les cristallisations. Nous devons courageusement veiller à les entretenir, à les fortifier… Nous l’oublions parfois, et là se loge l’erreur !

Le contact avec l’âme nécessite également d’être ré-établi chaque fois que la connexion est perdue. Inlassables mouvements de jonction réitérés au fil de la conscience.
La vie passe à travers nous ; elle nous propose maintes expériences, elle nous agite par ses questions, elle nous donne en continu, l’occasion de nous adapter au plus près de nos possibles et fournit ainsi de multiples opportunités d’expansion de conscience.

Ainsi progresse la connaissance, la sagesse qui résultent des constats de nos multiples erreurs, inadéquations perçues, analysées et corrigées.
Toute leçon intégrée est transformatrice.

Être vivant, c’est réinterroger sans fin, les différentes formes que nous habitons, qui nous définissent pour qu’elles ne soient plus des limites mais des tremplins. Ainsi l’erreur est toujours l’occasion de croître en conscience pour que la vie se révèle.

À travers la mort des multiples formes, habitudes, croyances, nous faisons progresser le vrai auquel nous avons accès pour concourir à l’harmonie indispensable, pour que les mondes intérieurs transparaissent.

Reconnaître l’erreur et y remédier fait de nous les créateurs de plus justes rapports. Ainsi progresse l’humilité ; avec elle, rayonne la beauté humaine qui s’actualise à chaque vérité restaurée.

Saluons nos erreurs reconnues, elles sont les bornes qui permettent d’éclairer la voie de l’évolution. Elles nous indiquent invariablement, un chemin plus juste à chaque pas de côté… si nous gardons l’œil ouvert !

« Errare humanum est » mais « perseverare diabolicum. »

Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search