Impasses et réussites

 In La rubrique de Frédérique

La réussite est au bout du chemin, mais les chemins mènent aussi à des impasses.

La réussite d’une personnalité qui fonctionne pour elle-même atteint son apogée en Lion, au terme d’un parcours où l’homme, la femme peuvent enfin prétendre à une indépendance, revendiquer une capacité de gouverner leur existence en fonction des lumières acquises au fil des vies… jusqu’à la découverte, ô combien effarante que le pilote n’est ni celle, ni celui préalablement identifié !

Tout ce qui est réussi appartient au passé.

En Vierge, se dévoile une feuille de route écrite par l’âme en lettres encore invisibles mais qui oriente des choix quotidiens que refuse ou occulte l’être encore persuadé d’avoir réussi.
La réussite est une carotte qui permet d’avancer avant de réaliser que l’essentiel ne se trouve pas dans l’unité personnelle réalisée mais dans l’Unité impersonnelle à dévoiler.
Personne ne peut plus alors parler de réussite individuelle. La réussite devient une entreprise collective qui exige que nous abandonnions les intérêts qui jalonnaient nos parcours et nous servaient de repères ; elle convoque à des ajustements permanents.

Abandonner la compétition ouverte ou larvée ; abandonner la comparaison qui donne un goût de supériorité ou plonge dans les affres d’un sentiment d’incapacité ; abandonner toute velléité pour s’engager dans une voie de service où le projet concerne le collectif et non plus un particulier.
Rien de moins simple ! Les habitudes ont formaté nos comportements individualistes et si nous prônons l’ouverture, l’altruisme et la solidarité, il reste souvent un arrière-fond d’attente de retour qui plombe les relations d’un parfum d’intérêt.

Une fois reconnus par nous-mêmes, par les autres comme des êtres accomplis, superbes et généreux, il s’agit de nous oublier !
Rude constat !

C’est en reconnaissant autour de nous les situations à investir pour le mieux commun, en passant du particulier satisfait au collectif où nous sommes attendus que de nouveaux sentiers se dessinent.
Après avoir été en joie, en soi, nous voilà prêts à passer à l’en Soi pour rejoindre une communauté et œuvrer pour elle sans que le « s » minuscule du soi ne cherche à reprendre place.
Nous sommes Un dans les mots, nous sommes Un dans la méditation, nous sommes Un dans l’aspiration, mais nous restons une unité séparée de l’Un dans bien des situations dès que nous troquons l’accueil pour l’attente.

Attendre sépare quand accueillir unit.

Qu’il est facile d’attendre même sans le vouloir, même sans le savoir et malaisé d’accueillir en le voulant et en le sachant. Le difficile passage du soi au Soi, de l’un à l’Un se fait progressivement de réussite en réussite, chaque fois que nous réalisons que la réussite passée a fait son œuvre et devient une impasse.
Chaque impasse invite à comprendre et à investir autrement notre place au sein de l’ensemble.

Evitons de nous endormir sur les lauriers de la réussite, ils sont empoisonnés et paralysent toute nouvelle avancée.
La volonté de réussite personnelle, une fois atteinte, devient voie sans issue si nous nous pensons arrivés.
Faire au mieux sans désespérer, opter pour le bien commun, nous accorde au flux de la vie qui jamais ne s’arrête. A défaut, les chaînes du personnel aliènent et nous conduisent droit dans le mur.
Mais d’impasse en réussite et de réussite en impasse, nous cheminons ensemble, quoi qu’on en pense !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search