Intérêt

 In La rubrique de Frédérique

L’intérêt singulier ou pluriel est une expression de l’amour
A quelque niveau de l’existence, il est présent et dirige nos vies. Même quand il rejoint son contraire, il parle de lui ! Le désintérêt dont on fait preuve alors, nous abat parfois quand il s’habille de désespoir mais continue d’attiser l’intérêt que nous nous portons quand nous sommes en panne d’intérêt !

Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme disait Lavoisier et tout se transforme par intérêt !
Qu’il soit trivial ou essentiel, l’intérêt est le mouvement qui pousse du côté d’un ailleurs, l’élan qui entraine et incline à la rencontre. Toute impulsion vers, est marque d’intérêt.
Nous ressentons intimement l’intérêt attisant cette flamme aimante qui croît en nous. Celle-ci alimente le monde des possibles, nous presse d’amplifier nos avoirs matériels, affectifs, intellectuels, spirituels, et organisent nos intérêts à faire, à construire, à perfectionner pour les satisfaire au mieux.

L’intérêt nous enterre sous des monceaux de formes jusqu’au désintérêt. Alors l’intérêt se questionne, se tourne vers l’essentiel qui s’impose comme nouvel objectif à atteindre. Un cap d’espérance encore inexploré, surgit pour celles et ceux qui gorgés de leurs multiples acquis, rassasiés de leurs retours sur investissement, désirent se libérer de l’intérêt particulier pour concourir au collectif.

Le mouvement, n’est plus alors de prendre, de se nourrir de ce qui intéresse personnellement mais de donner, d’offrir ce qui intéresse l’autre d’abord, puis ce qui parait intéressant pour tous.
L’intérêt n’est plus alors une énergie qui attire mais une énergie qui aspire, qui inspire et donne au quotidien un gout de communauté.

Si nous concevons qu’il existe un plan pour la Terre et les Terriens, si le plan d’amour nous intéresse, c’est que sur la spirale des attraits, nous avons cheminé longuement ! Nous avons fait le tour de bien des intérêts qui ne nous intéressent plus, tant ils concernent notre sphère particulière. Le centre d’intérêt se déplace et redéfinit les parcours et les façons d’y parvenir.

L’intérêt de servir devient primordial.
Servir l’âme, servir le plan qui lui-même n’a d’autre intérêt que de mettre en œuvre un dessein dont l’intérêt nous échappe, mais qui donne le « la » d’une orchestration universelle.
Rien n’existe sans intérêt jusqu’au désintérêt qui n’est autre qu’un changement de pôle d’intérêt survenant quand nous avons épuisé un domaine d’intérêt spécifique.
Intéressant, non ?

C’est en nous penchant sur nos réels intérêts, en les analysant avec intérêt, sans détours, sans faux semblants, sans a priori que nous pouvons faire le point sur ce qui nous anime prioritairement. Quoiqu’il en soit, l’intérêt est une forme d’amour qui conduit de l’amour de soi à l’amour du Tout, de l’intérêt pour notre petite personne à l’intérêt qui pousse vers l’unité avant de la rejoindre et de perdre tout intérêt car nous sommes alors devenus ce que nous cherchions à être par intérêt pour nous-même, pour les autres, pour la communauté dans son ensemble, puis pour l’Unité fondatrice retrouvée.

Dis-toi ce qui t’intéresse et tu sauras où tu es !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search