Laissez passer, on a le mot de passe

 In La rubrique de Frédérique

Le mot de passe, clé du laisser-passer se murmure à l’oreille ou se tape à l’abri des regards indiscrets. Ce mot, magique entre tous, ouvre sur des données rendues secrètes à ceux qui ne le possèdent pas. Culture du privilège, où seul qui connait le sésame, peut agir et briser l’interdit menant à ce qu’il cherche.

Laisser-passer variant à l’infini pour épouser sans ciller tous les domaines d’application ; un dénominateur commun relie pourtant entre elles, ces formules mystérieuses pour rendre compatibles leurs entrelacs dans l’invisible.
Fascinante arithmétique qui cache dans des fractions, une unité sous-jacente en éclipsant le mot amour tout en le glissant incognito.
Drôle d’idée de voir l’amour se faire code, eu égard à la combinaison d’un coffre-fort ! Mais le précieux ne réside pas dans le contenu qui se découvre, il résulte de la rencontre entre le code et celui qui l’actionne, entre le mot et celui qui l’accueille, entre la clé et la serrure qui lui permet de fonctionner.

L’amour ne se limite pas au mot qui le parle, il passe et repasse dans nos existences, présent à chaque instant, mais nos cœurs fermés ne le perçoivent que par intermittence.
L’amour c’est le laisser-passer de toutes les situations.
L’amour de la lecture, unit le lecteur et son livre.
L’amour de la nourriture, le gourmet et son repas.
L’amour de Dieu, le fidèle et son créateur.
L’amour du vrai, le chercheur et sa découverte.
L’amour du service, le serviteur et le plan qui lui fournit sa feuille de route.
L’amour est la base de tout échange qui se fait rencontre, pénétration, transformation, que celui-ci soit physique, émotionnel, mental ou plus subtil.

C’est un laisser-passer pour d’autres dimensions, pour de nouvelles créations nées de confluences qui permettent de faufiler l’essentiel au cœur de nos cellules pour rayonner la lumière en s’en faisant passeur.
Laisser-passer non pour que glisse sur nous ce qui peut déranger mais pour procurer aux vibrations subtiles, un canal permettant à ce qui doit être, d’éclore.
Le véritable acte d’amour n’est plus mot, mais passe à travers nous pour s’accorder au plus proche de nos intimes recherches.

Omniprésent, l’amour se cache pour mieux se laisser démasquer. À nous de le reconnaître ; il est le but, le chemin, le phare qui nous conduisent à lui si nous le percevons, l’empruntons et nous y consacrons.
C’est le sésame qui ouvre la voie de la réalisation humaine.
Rien de plus, rien de moins.
Laissez passer, on a le mot de passe !

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search