Chouette, l’avenir est entre nos mains

 In La rubrique de Frédérique

N’en déplaise à ceux qui subissent, aux grincheux, aux fatalistes, aux plaintifs, à ceux qui cherchent dans leur périphérie une solution à tous les déséquilibres intérieurs ou extérieurs, nul ne peut faire le chemin pour un autre !
Tout au plus peut-on le soutenir, l’accompagner un temps; mais une fois seule, la personne aidée, devra poursuivre, en solo, son avancée. Selon ce qu’elle aura intégré, elle partira du point où elle se trouve ou retournera à sa dernière escale de compréhension particulière. Nul n’échappe à son chemin !

Car, chaque être ouvrant sa conscience fait croître la conscience du monde.
Chaque être offrant le meilleur de lui-même fait progresser la bonne volonté mondiale.
Chaque être peut aussi nourrir les rangs de la médisance, de la violence et du séparatisme, alimentant ainsi la haine en divers lieux de la planète.

Quelles que soient les valeurs qui nous animent au quotidien, nous en sommes les passeurs.
Tout ce qui se passe en nous, tout ce qui passe à travers nous est immanquablement diffusé à l’ensemble avec en sus, notre couleur ajoutée.

Nous pouvons en permanence teinter de bienveillance ce qui nous traverse ou y poster une touche de malveillance. Tous nos mots, toutes nos pensées, tous nos actes peuvent participer à cette contamination du bien comme du mal… Rien de ce que nous faisons n’est neutre !
Ce qui est vrai pour un individu, l’est aussi des nations, des pays, des ensembles reconnus comme tels qui portent une vibration particulière et colorent par là même, la sphère internationale.

Les affaires de mœurs qui secouent l’Occident montrent à quel point les frontières n’existent pas. Partout, l’omerta de ces pratiques courantes, est levée et leur condamnation quasi unanime prouve s’il en était encore besoin que le monde œuvre pour de plus justes relations.
Tout ce qui parait inadmissible est un pas supplémentaire vers plus de justice sur Terre.

Mais dénoncer ne suffit pas, il faut encore que chacun exige de lui-même et pour lui-même, le respect de tous à tout instant. Qu’il s’agisse d’un homme, d’une femme, d’un enfant, d’un étranger, d’un riche, d’un pauvre, d’une plante, d’un animal, d’un espace, d’un Terrien en somme, les justes relations imposent de traiter l’autre avec considération, sans rien lui imposer.

Nous retrouvons, de nouveau cette qualité d’innocuité, enjoignant de ne pas nuire pour cultiver le bien commun. Nous n’y sommes toujours pas ! Les exodes fiscales nuisent à l’ensemble, les rapports de domination, l’irrespect des femmes, l’exploitation des faibles et le mépris d’autrui, également.
Pour autant, peut-on dire aujourd’hui que toutes nos pensées, nos paroles, nos actions portent l’estime de l’autre et la bienveillance ?

Cette transversalité des travers et des lâchetés humaines révèle à quel point légiférer est insuffisant ; les choses changeront véritablement lorsque nous nous astreindrons à développer une réelle cohérence, une profonde reconnaissance et des égards véritables envers chaque élément du vivant.

Alors cette attention de tous pour chacun et de chacun pour le Tout deviendra le tremplin de la fraternité universelle.
L’avenir est entre nos mains, quelle bonne nouvelle !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search