Le secret n’est plus ce qu’il était

 In La rubrique de Frédérique

Il n’est pas ce que nous croyons généralement.
Il n’a pas à voir avec ce qui lie deux ou plusieurs personnes qui ne doivent en rien révéler un fait, un mystère, une faute ou toute autre expression de la nature humaine.

Le secret c’est d’abord, un rapport à l’intériorité et au vrai ; ce n’est que dans notre for intérieur, au plus profond de nous-mêmes que nous pouvons examiner à la lumière de l’âme, ce qu’il convient d’émettre, de dire, de partager, dans chaque lieu où nous place la vie.

Le secret n’est plus ce qui est tu, mais ce qui peut être dit quand la magie de l’être au sein de la manifestation exprime le juste rapport entre le subtil et le manifeste.

Le secret, c’est la parole juste, dépouillée de toutes les scories de l’inutile, du paraître, de l’avidité ; alors les mots peuvent s’échapper dans la fluidité d’une transparence que rien ne vient troubler.
… Dans cette échappée belle, se dit ce qui peut être entendu par celles et ceux qui y sont prêts parce qu’ils s’y sont préparés.

Combien de fois les mots prononcés n’ont même pas effleuré celles et ceux pour qui ils étaient dits ? Combien de fois avons-nous été sourds, aveugles, insensibles à ce que la vie nous présentait ?

Le secret c’est ce qui se dévoile à mesure que nous gagnons en transparence et en pureté ; alors nous pouvons pénétrer des zones vibratoires qui nous transforment et laissent apparaître en lettres d’éther, une nouvelle version de la création. Non quelque chose de nouveau, mais une nouvelle compréhension qui change notre regard et notre entendement sur ce qui nous a toujours été présenté mais qui restait étranger à notre conscience.

Pour pénétrer le Secret, dans chacune de ses facettes, il suffit de cultiver la transparence et la pureté ; transparence et pureté en nous-même d’abord ; transparence de nos intentions, de nos aspirations, de nos actions pour nous ouvrir à l’ensemble, affranchis de tout espoir de gains personnels. Seule cette ouverture permet d’avancer et de croître en essentialité.

Alors, la rencontre de nos intériorités communes fait croître la conscience de l’humanité dans sa globalité. Alors le secret devient ce que nous créons ensemble, ce que nous secrétons ensemble pour que l’œuvre commune de beauté, de bonté et de vérité s’extériorise et apparaisse aux yeux de notre communauté.

Le secret de la vie réside dans la pureté et l’essentialité, que nous sommes en mesure de transmettre et de révéler dans l’existence. Rien ne pourrait être secréter s’il n’existait au-delà de l’immédiatement visible, lisible, une force essentielle qui sous-tend ce qui a existé, ce qui existe et ce qui existera.

Dans le silence de nos profondeurs, secrétons le monde de demain pour qu’il devienne conforme à l’envers du décor qui n’est que beauté déjà réalisée.
Ainsi l’utopie est en marche ; elle est le secret de la création en cours de réalisation. Nous sommes les acteurs, les passeurs, les réalisateurs et les spectateurs d’un secret qui ne cesse de se dévoiler.

Le secret de la vérité de l’être réside dans notre capacité de fêter et d’honorer la vie à chaque instant, comme si nous y étions !

Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search