Normal et Surprise sont dans un bateau…

 In La rubrique de Frédérique

ateau

Normal ne dit rien d’étonnant.
Il sait déjà ce qui est, ce qui doit arriver, prévoit l’avenir en fonction de critères validés et dirige le quotidien du haut de son savoir appliqué.

Mais Normal Ment.
Il juge le présent sur une échelle de déjà vu et refuse de prendre en compte ce qui ébranle ses certitudes.
Car Normal est sûr de lui ; il décline à l’infini la liste de l’acceptable et regarde sans compassion ceux qui dérogent à ses normes.

Normal Ment. Il n’est jamais surpris, car il tient l’imprévu à distance. Dans le cadre de ses habitudes, il ordonne et ordonnance les séquences du temps ; il déploie moult stratégies pour que rien ne dépasse du champ borné des possibles avérés.
Normal sourit quand il faut sourire, pleure si cela se fait, rugit de voir l’ordre se faire dépasser, car Normal rappelle à l’ordre quiconque ne suit pas les préceptes de sa normalité.
Normal joue dans les limites du convenu, il n’aime pas les jeux de hasard, car le hasard n’a pas de règle et Normal n’aime pas ça.
Il lui faut des règlements ; à défaut, le voilà pris de dérèglement ! Normal déréglé glisse dans une dépression bien normale pour qui le connaît bien, mais là encore Normal ment…

Il se ment à lui-même ; croyant répondre à des attentes d’excellence, il suit aveuglément les lignes de moindre résistance de ses besoins sécuritaires.
Normal est tiède, il ne s’anime véritablement que sur les terrains d’expression tolérés. Il n’ose pas sortir des zones autorisées.
Il ment encore quand il cherche à rejoindre de nouvelles cases pour se donner l’impression d’ouvrir ses champs d’action. Normal a un plan de carrière tracé et il l’applique sans chercher à créer de nouveaux espaces.

Normal n’est pas un inventeur ; il acquiesce quand il le faut et refuse ce qui ne répond pas aux règles du moment. Il valorise ses semblables et critique facilement ceux qui quittent sans vergogne les valeurs établies.
Il regarde le monde mais ne s’intéresse qu’à ce qui ne dérange en rien sa façon d’être et de penser.

Normal a des difficultés normales auquel il trouve des solutions normales et les jours se suivent normalement sans que rien de véritablement différent ne vienne écrire les cahiers du devenir.
Normal se ment, Normal ment mais dans cette succession sans fin d’adhésion à ce qui est, il évite soigneusement d’inventer un monde plus grand qui proclamerait d’autres espoirs et cultiverait des possibles bénéfiques à tous.

Normal est dans le bocal de ses entendements et regarde uniquement le monde qui lui ressemble. Au-delà, Normal s’en fout car normal se ment.
Quand Normal comprendra que le mensonge est un enfermement, il cherchera à voir au-delà de la prison de sa normalité, les propositions de vie qui pullulent et que jamais il n’avait considéré.
Normal ment mais normal se ment dans le souci de n’avoir rien à changer sur le chemin de son devenir tracé…

… Normal s’est menti, mais il s’en est sorti et sur la voie de l’ouverture, il apprend à regarder les autres, leur diversité et la richesse qui en découle.
Normal est parti, il a laissé place à Surprise…

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search