Pense moi et pense toi sont dans un bateau

 In La rubrique de Frédérique

« Pense moi » et « Pense toi » sont dans un bateau et personne ne doit tomber à l’eau !

Pour l’avenir de l’embarcation comme de celui de ses occupants, le « Pense Nous » s’impose et doit dominer les pensées particulières et séparatistes.
Le Nous englobe quand le toi ou le moi sépare. Mais rejoindre ce Nous implique de se départir de l’importance donnée à notre moi comme à la différence notable perçue chez le toi.

Ces pseudonymes sont réels d’un certain point de vue et totalement obsolètes d’un autre.
Le toi et le moi s’attache à la particule visible, le Nous au monde ondulatoire dans lequel nous évoluons en chœur ; les particules sont là pour témoigner de l’existence des ondes qui échappent encore à notre regard ; elles s’habillent de formes objectives pour nous apparaître, être reconnues ; pas plus !

Pensons les particules comme des témoins de l’onde ; le toi et le moi comme des témoins du Nous et attachons-nous à sentir le mouvement de vie universelle de ce Nous dont les fils ancrent des différences significatives dans la manifestation.
Penser Nous, ce n’est pas penser le nous, penser ce que devrait être le nous, c’est penser en tant que Nous, sentir en tant que Nous, désirer en tant que Nous, et opter pour un cap choisi et assumé en tant que Nous.
Non un nous résultant d’un consensus des parties en présence qui opteraient pour une note commune après moult palabres, mais un Nous qui pressent et traduit avant même les expressions particulières ce qui doit être et s’impose comme une intime conviction collective qui se révèle via les mots de chacun.

Penser Nous, c’est se vivre ensemble et se considérer comme une unité ; penser Nous c’est avoir besoin de tous les organes, avoir pour identité une Entité Une qui avance avec toutes ses fonctions vers la volonté d’aimer, la volonté d’unir en constante expansion.
Penser Nous, c’est comprendre, contenir, englober ; c’est penser à la première personne du pluriel, inclure et être inclus dans un processus auquel nous collaborons dans la conscience de notre Humanité une.

Avant d’embrasser un Tout grâce au Nous conscient de l’Unité de Vie qui anime tous les Terriens, à quels Nous pouvons-nous nous consacrer ?
Pour quels Nous oser mettre au garage les revendications des toi et moi ?
Comment intégrer des unités toujours plus grandes sans verser dans l’uniformité ?
Car le Nous dans son pluriel s’enrichit des différences, les prend en compte, les marie pour colorer de façon toujours plus aimante, l’environnement dans lequel il évolue.

Le Nous est toujours un but. Sa majuscule ne cesse de croître à mesure que le groupe ou les individus le rejoignent pour nourrir cette Unité diversifiée riche de tous les apports.
Le Nous parle d’amour, le Nous acte l’amour, le Nous donne à l’amour une continuelle occasion de grandir et d’emplir l’univers de sa force.
À nous de jouer pour continuer l’aventure !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search