Porteurs de bonnes paroles

 In La rubrique de Frédérique

Porteurs de bonnes paroles,
non pour donner dans l’angélisme en niant les travers qui s’affichent à tous les points du globe, mais pour proposer sur le monde un regard qui fasse croître la beauté derrière ce qui se déroule.
Les messages d’espoir, les propositions pour le mieux commun, les innovations dans l’être ensemble sans système compétitif, guerrier et invalidant sont pléthore.
Les porteurs de bonnes paroles témoignent de faits divers qui ne relèvent pas de la justice pénale mais qui nourrissent la justice sociale et participative.

Les cafés bonnes nouvelles jouxtent, dans l’air du temps, les cafés philo, lieux de rencontres et d’échanges sur des plans où la réflexion prend le pas sur la réaction. Ces nouvelles circulations des mots concourent à la création d’un monde solidaire qui permettra à tous, à terme, de faire émerger les ferments philanthropes qui habitent chacun.

Bonne nouvelle que de se dire que nous pouvons ensemble concourir à une révolution éducative ; éducation à penser, éducation à l’art, éducation au regard, éducation au discernement pour que chacun devienne acteur du monde de demain et non plus, pion manipulable par ceux qui cherchent leurs bienfaits personnels avant ceux de la communauté.

Porter les bonnes nouvelles au travail, à la maison, aux loisirs, aux cours multiples du quotidien en apprenant à les repérer. Apprendre à ne plus parler des absents, à ne plus critiquer, et chercher à découvrir les potentialités heureuses en germe en toutes situations, pour contribuer à les faire émerger.
Porter de bonnes paroles incite à chercher, à trouver les mots pour dire ce que nous pouvons créer ensemble, ce que nous devons créer ensemble pour cultiver au mieux, la paix et la fraternité.

Porter de bonnes nouvelles, de bonnes paroles, c’est être porteur de sourire, de confiance, de relativité pour faire taire les intérêts guerriers au profit de ceux qui éradiquent les peurs et proposent sous de nouveaux auspices l’approche de nouveaux jours.
Faire du quotidien, un tremplin pour relayer la bonne parole, la bonne nouvelle, la bonne analyse qui fera croître bonté et beauté sur Terre.

Offrons donc au Père Noël de multiples cartes « bonnes paroles » à diffuser dans toutes les cheminées, au pied de tous les sapins et dans toutes les demeures où ne se fête pas Noël mais d’autres occasions de rencontre et de partage.

La bonne parole remercie la vie de ce qu’elle nous présente pour nous faire grandir en conscience, en ouverture à l’autre, en don de soi pour tous.
Ce n’est pas forcément être doux rêveur que d’afficher l’optimisme sous les voiles des difficultés, voire de l’horreur ; plus nous soutiendrons les heureux dénouements possibles, plus ils auront le loisir d’arriver.

La pensée est créatrice, la parole son expression.
Apprenons à parler vrai, à parler bon, à parler beau, à bien parler car cela n’exprime que de belles pensées.
Soyons des belvédères et proposons au monde des visions larges de tous les possibles à découvrir ; devenons passeurs d’espoir et de beauté grâce aux mille et une paroles que nous allons porter.

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search