Mieux vaut être pour que contre.
Mieux vaut s’inscrire dans une dynamique évolutive plutôt que d’épouser une position sécuritaire, une attitude de repli, en cherchant à maintenir nos acquis dans des périmètres tellement restreints qu’ils deviendront tôt ou tard obsolescents.

Opter pour « le pour », invite à ouvrir sur de nouveaux champs, à régler nos canaux sensibles sur une fréquence plus subtile pour en être passeur, porte-paroles, porte-actions fut-ce dans le silence.
S’il est simple d’être contre, être pour exige un réel investissement quand ce n’est pas suivre le mouvement ! L’un et l’autre mobilisent avec force ; mais l’un sépare, quand l’autre tente d’établir au présent les jalons du passage entre hier et demain.

En accordant notre sensibilité aux multiples impressions qualifiant les divers plans de l’existence, nous deviendrons maîtres dans l’art de sélectionner les énergies à relayer et nous accompagnerons naturellement leurs effets sur nous-mêmes, nos environnements proches ou la communauté dans son ensemble.

Cela engage notre responsabilité, implique que nous affinions nos outils pour gagner en neutralité et laisser passer sans interférence les vibrations les plus pures auxquelles nous répondons.
S’accorder au mieux, suppose une présence permanente, une paix intérieure, une volonté de tous les instants assorties de la faculté de n’être ni ambitieux ni orgueilleux ni trop modeste.

Trop d’ambition et d’idéal nuit à la réception.
Trop peu de foi dans ce processus de liaison protège d’une véritable efficience.
Ne pas être capable, ne pas être à la hauteur, quoi de plus simple pour se dispenser de tout devoir et échapper aux rendez-vous auxquels nous sommes conviés.

Il n’y a pas d’émission responsable sans surface d’impression responsive.
A partir de là, soyons des zones émettrices susceptibles de toucher et d’influencer les humains réceptifs aux solutions, même si ceux-ci n’imaginent pas encore participer aux changements pour le mieux-être global et particulier.

Ce qui s’affiche via les événements du monde, est à la mesure de ce que nous pouvons transformer, élever, transmuter.
Retroussons-nous les consciences pour mettre au goût du jour la bienveillance, la gratitude et l’innocuité afin d’épurer nos fréquences de réception, d’anoblir celles que nous émettons, et d’être à terme, des relais vertueux.

Lorsque nous n’ouvrirons plus nos récepteurs aux énergies de séparativité, lorsque nous saurons fermer la porte à toute lourdeur vibratoire, nous serons hors de portée des messages à basse fréquence et nous accompagnerons inlassablement, « le pour » sur le chemin qui mène à bientôt.
Restons vigilants pour ne pas laisser s’inscrire sur le parcours commun, ce qui vibre au son des divisions passées ou ne sert qu’une partie du monde et non sa totalité.

L’utopie solidaire n’est pas une chimère. Ne nous y trompons pas ! Un avenir plus juste est à portée de possible pour peu que nous gagnions en cohérence et révélions notre interconnexion fondamentale.

Pour ?
Pour !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search