Sans peurs et sans reproches, allons y gaiement !

 In La rubrique de Frédérique

Les injustices sont pléthore, mais les plus grandes, les plus cachées ne resteront pas impunément tapies derrière les masques conçus pour occulter les agissements égoïstes et particuliers.
Harcèlement sexuel, paradise papers, passe-droits, pots-de-vin, privilèges acquis sur la souffrance d’autrui, tout cela se dévoile progressivement et s’affiche en pleine lumière.

L’intelligence au service de la fraude générale est dénoncée et les inégalités criantes émeuvent de plus en plus les consciences ; des solutions plus égalitaires, des réflexions sur de plus justes relations fleurissent et le poids de l’opinion publique prend doucement le pas sur le pouvoir de l’argent.
C’est en route ; il faudra du temps pour transformer radicalement les mentalités mais cela naîtra immanquablement de la révélation croissante des disparités criantes.

Faudra-t-il un krach boursier pour que craquent les consciences ou une redistribution intelligente des richesses par l’éducation de tous et l’accompagnement de chacun au développement de ses potentiels ?

Quelles nouvelles perceptions de notre interdépendance fondamentale et du droit au respect pour tous permettront à l’humanité de poser les bases d’une véritable fraternité sur Terre ?

Celle-ci est indispensable pour que s’ébauche un monde de paix ; elle deviendra inévitable. Epargnons-nous d’inutiles souffrances en construisant chaque fois qu’il est possible, des rapports respectueux avec tous les êtres qui peuplent la planète. Nous appartenons à une même famille, nous sommes frères et sœurs de Terre, mais nous l’oublions, ne regardant le monde que par notre petite vue qui sépare de l’ensemble.

Les changements climatiques, comme les difficultés politiques et économiques vont amener de nouvelles migrations qu’il nous faut anticiper pour oser regarder de façon neuve comment séjourner sur Terre en bonne intelligence, sans laisser personne sur le chemin.
Vers quoi faut-il se tourner pour penser cette transition avec confiance et offrir à tous le meilleur que nous pouvons offrir sans résistance ni réticence ?
Comment éduquer à ne pas nuire et à l’accueil sans peur de perdre ce que de toutes façons nous laisserons un jour en quittant ce monde formel sur lequel nous ne sommes que de passage ?

Toutes les formes ont une fin ; les terres bougent, les mers bougent, les hommes et les femmes bougent et nous ne pouvons pas faire comme si la vie était figée une fois pour toutes sur des positions de privilèges qui n’ont pas encore été ébranlés par les changements climatiques, économiques et politiques.
Faisons du changement un outil servant l’évolution commune en pensant les avancées collectives selon les besoins, les rêves et les nécessités de tous.

Nous sommes fondamentalement UN, interdépendants sur une Terre dont la conscience et la forme nous englobe. Ouvrons nos mentalités, réalisons que nous ne sommes en rien le nombril du monde et accompagnons l’évolution des consciences en pensant collectif avant de parler particulier.

Va falloir oser se détacher de bien des nœuds qui nous arriment aux formes, mais allons-y gaiement sans peurs et sans reproches !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search