Touché coulé ? Que nenni !

 In La rubrique de Frédérique

À quoi sommes-nous sensibles ?
Au chaud, au froid, au mouvement, à l’équilibre, au confort, au passé, au présent, au futur ?
Qui en nous se repaît de cette sensibilité et comment accueillons-nous l’analogue ou le divergent ?
Nos différences sont une richesse quand elles ne sont pas identifiées à des travers ou des appréciations figés. Elles donnent l’occasion d’ouvrir nos références à ce que d’autres présentent dans l’enthousiasme ou la réserve. Elles incitent à découvrir les énoncés qui résonnent avec les nôtres, de façon consciente ou inconsciente, accordée ou désaccordée, car nos attitudes sont propositions, nos pensées sont propositions, nos dits et tus le sont également.

Ces champs d’influence agissent sur notre communauté dans le visible comme dans l’invisible et il nous revient d’en découvrir la portée et les incidences.
À quelle proposition d’ensemble participons-nous, à quelles réticences d’ensemble participons-nous, quels sont les plans que nous alimentons de nos meilleurs et de nos pires et en quoi participons-nous à la bonne marche ou au désenchantement du monde ?

Les charmes des uns et des autres construisent un monde d’amour, même si ce dernier subit les sorts de l’intérêt personnel, de l’amour personnel, de l’attachement personnel. Le personnel est une étape, il fait croître l’individu et ensorcelle les rapports que nouent les humains en les incitant à désirer pouvoirs, avoirs, savoirs jusqu’à l’émergence de la fée reconnaissance. Avec elle surgit la gratitude pour ce qui se présente et l’accueil de l’autre pour ce qu’il est, et non pour ce que nous voudrions qu’il soit.

La compréhension, la découverte réelle de nos semblables fait croître l’harmonie, car l’accueil est un sortilège bienfaisant, bienveillant, mais encore bien souvent oublié de nos relations quotidiennes.
Chaque fois qu’un fait nous remue, nous irrite, nous peine, nous bouleverse ou nous réjouit sur un plan sur un autre, il nous revient d’en trouver la cause intérieure pour saisir le fil de vérité, repérer la fréquence vibratoire qui nous relie à ce qui nous a touchés.

Telle critique apparente nous flatte ; à qui s’adresse-t-elle ?
Telle autre nous blesse, que réveille-t-elle en nous ?
Les situations rencontrées offrent à chacun l’opportunité de se découvrir, d’apprécier sa place sur le chemin qui mène à la pleine réalisation et indiquent le prochain pas qu’il lui appartient de faire ou de refuser.

Savoir où l’on est permet de savoir d’où partir et de choisir la direction vers laquelle s’engager pour construire un chemin qui mène à demain. Le long de cette voie empruntée par tous, nous nous transformons progressivement et nous nous entraînons imperceptiblement pour de plus longues randonnées.

Ce qui nous touche, quel que soit le niveau, la force de l’impact et le plan concerné donne l’occasion de révéler une part intérieure à cultiver ou à transformer pour le mieux-être de notre communauté.
Touché coulé ? Non, touché vivant, touché précieux, touché magique et parfois difficile, où il n’y a jamais de perdant !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Start typing and press Enter to search