Voir et réaliser

 In La rubrique de Frédérique

Les verbes concevoir, percevoir, recevoir, savoir, viennent nous dire que l’homme doit voir pour s’engager sur un chemin.
Voir impulse un aller vers, voir déchiffre un futur, voir propose une voie, voir introduit de nouvelles perspectives…
De nombreux visionnaires ont enrichi le monde de ce qu’ils ont perçu au-delà d’une réalité factuelle, au-delà des traditions et des frontières de nos sensibilités communes.

 La véritable vision est intérieure, elle provient d’un ailleurs indescriptible mais pourtant familier où les mots n’ont pas encore pris place ; grâce à la révélation progressive des impressions subtiles qu’ils décrivent, nous pouvons traduire les vibrations qui viennent des zones sans forme et animent l’existant.

Toute nouvelle vue, toute approche inédite change nos perspectives et autorise à lire les événements du temps sous l’angle du devenir et non celui de la mémoire, toujours témoin de nos attachements.
Voir défriche de nouveaux horizons.
Nos visions profondes réalisent le sens du futur, le dévoilent sans pour cela le construire car il précède nos réalisations. Celles que nous relayons, autant que celles qui nous illuminent ou nous terrassent.

La polysémie du verbe «réaliser» éclaire ces vécus différents. Réaliser la profondeur, l’impact de ce que nous avons perçu, vu, rêver, ouvre nos regards aux réalités multiples dans lesquelles nous évoluons. Réaliser sur le terrain le fruit de ce que nous avons pu concevoir signe une capacité à mettre en œuvre.

Ainsi réaliser l’absolue magie de la vie, réaliser que nous nous sommes trompés, réaliser le sens caché d’une phrase familière ou réaliser un tableau, un plat, un vêtement parlent des diversités de nos expériences.
Réaliser cette multiplicité de points de vue, propose une vision contextuelle, qui à terme, relativise puis transmute les réactions vives, focalisées, particulières.
Nous évoluons dans une multiplicité de réalisations formelles alors que la source primordiale du coté intérieur de la Vie est unique. Lorsque cette dualité est déniée, nous nous arc-boutons sur nos différends, nous les défendons âprement, sans réaliser qu’au delà du visible, tout procède d’une même origine.
Seule notre façon de voir diffère et colore d’infinies manières, notre lecture du réel.

Lorsque nous réaliserons comme Saint-Exupéry qu’aimer suppose de «regarder ensemble dans la même direction» nous rejoindrons les rives de l’unité, soucieux d’accompagner ce qui nous pousse dans une direction forcément solidaire.
« Que la vision et l’intuition viennent, puisse le futur se révéler.»
Que la flèche qui vise l’avenir découvre les lendemains «où l’amour est roi, où l’amour est loi.»

Reste la nécessité d’inclure cet objectif dans nos approches panoramiques en s’attelant à l’éveil conscient et permanent de nos perceptions..
Réalisons que voir nous engage dans nos lumières comme dans nos aveuglements.
Osons voir tous les possibles afin de mettre en œuvre ceux qui concernent le bien de tous.
L’avenir dépend des choix pour lesquels nous optons, à chaque instant nous le créons.
C’est une façon de voir et de le réaliser !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search