Vouloir plus

 In La rubrique de Frédérique

Vouloir plus, plus de temps, plus de notoriété, plus de biens, plus de connaissances, plus d’argent, plus de considération, plus, plus, plus, plus de tout !

Cela illustre parfaitement l’évolution de l’humain. Cela exprime un désir de se surpasser, un challenge avec soi-même sous couvert d’insatisfaction qui pousse sans cesse à reculer les limites de nos acquis, ou sous celui du découragement devant l’effort à faire pour obtenir ce dont nous rêvons avec plus de force.
Vouloir plus, quand ce n’est pas vouloir plus que l’autre, stimule, motive, mais peut aussi nous conduire à la malveillance quand il s’agit de passer devant quelqu’un pour lui rafler la mise.

La comparaison peut être évolutive quand il s’agit de confronter nos vécus à nos valeurs ; elle permet d’approcher toujours plus près un idéal et de se bonifier. Elle l’est aussi quand nous prenons autrui pour modèle ; autre exemple à égaler, autre forme de construction par identification. Mais en s’associant à la compétition, elle s’oriente vers le dépassement de notre semblable pour le dominer, non vers celui du surpassement de soi pour mieux être ou pour le bien de tous.
Ce vouloir plus, quel que soit sa nature, se trouve toujours du côté formel et va généralement dans le sens d’un désir d’amélioration.

Vouloir être plus beau, plus riche, plus intelligent, plus subtil, plus drôle, plus performant, plus charismatique prend largement le pas sur vouloir être plus moche, plus pauvre, plus bête, plus grossier, plus triste, plus perdant ou plus glacial.

Pourquoi ?

Parce que derrière les valeurs après lesquelles nous courrons, œuvre l’âme.
Celle-ci pilote nos véhicules.
Dans un premier temps, les commandes sont mal comprises, elle œuvre pourtant pour le perfectionnement permanent du véhicule qu’elle habite. Vouloir être plus, du côté de la forme est une mauvaise interprétation du message. En langage de l’âme, il nous est proposé d’être toujours plus transparent à son propos, d’être toujours plus réceptif à la perfection qu’elle incarne. Or le logiciel de version  ne nous étant pas fourni de façon claire, nous devons le découvrir au fil de nos incarnations ; nous commettons donc des non-sens, des contre-sens dans nos diverses traductions.

A force de comparaisons, à force d’acquis supplémentaires qui ne mettent pas forcément fin à l’insatisfaction, à force de mieux en mieux formels, nous en arrivons à nous tourner vers le pilote secret qui nous sourit alors et nous invite à être toujours plus près de la note essentielle qui nous anime afin de la traduire et de la faire entendre.

Faire caisse de résonance à notre note fondamentale, voilà de quoi il retourne dans le vouloir plus. Ce n’est pas du côté formel qu’il nous invite à regarder mais du côté subtil qui l’attire imperceptiblement et de façon constante jusqu’à ce que devienne consciente la force attractive de l’âme. Alors nous réalisons qu’à travers les formes doit rayonner l’essence.

Vouloir plus, finalement n’est rien d’autre qu’être plus ; mais le renoncement que cela exige, est tel que nous préférons parfois séjourner sur les terres de la maya plutôt que d’opter pour cette injonction essentielle qui nous impose d’être à travers les formes.
La difficulté n’est pas nouvelle ; il y a plus de deux mille ans, le Christ disait déjà qu’il était « plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à un riche d’entrer au royaume des cieux » !

Faisons-nous tout petits, humbles pour oser « être plus » sans « vouloir plus » ; alors plus rien ne manquera et dans la plénitude de l’être nous retrouverons notre profonde fraternité.

Etre est le seul objectif de l’âme qui cherche à s’exprimer totalement, sans fard à travers son outil.
Sans fard, soyons ce que nous sommes, c’est le mieux que nous puissions  être ; c’est le mieux que nous puissions  offrir ; c’est le mieux que nous ayons  à partager.

Conformons notre existence à la vibration de l’essence ; là, est le véritable service, la véritable coopération intra et inter individuelle, intra et inter règne. Là est le retour vers l’Unité.

Y’a plus qu’à……!

Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search