Apprendre à dire oui

 In La rubrique de Frédérique

Accueille, accepte, acquiesce et accompagne l’avenir.
Rien n’existe sans un oui à la Vie qui demande de conjuguer ces verbes au présent, au passé, au futur, au parfait et à l’imparfait. Il faut dire oui pour accepter quelque chose, à défaut nous sommes dans le rejet.
Oui à ce qui se présente,
Oui à ce qui se propose,
Oui à ce qui parfois dérange, mais dont on perçoit à quel point ce qui vient s’insinuer dans l’espace qui reçoit, porte en germe un renouveau.
Il faut dire oui, quand on accepte, quand on réalise que ce que l’on intercepte est joyau à protéger ou à exposer, pour oser montrer la radiance, la magnificence d’un devenir en marche ; il faut dire oui quand on accepte de recevoir sans crainte les vibrations légères, mais puissantes du printemps des corps, des âmes et des esprits.

Accueille, accepte, acquiesce et dis oui à la vie qui se présente. Nul ne construit sur un refus d’accueillir l’inédit.
L’avenir se dessine par celles et ceux qui savent se rendre disponibles et acceptent d’accueillir les énergies qui s’imposent. Dans le silence de l’intériorité, se glisse un positif qui vient s’imprimer sur la trame d’un réseau récepteur ; celui-ci accueille en silence et dans le silence, ce qui va très bientôt se dire, au terme d’une traduction qui se fait à tâtons.

D’abord le silence qui tait la chose, garde le secret, mais ne muselle rien ; le secret n’est pas chose cachée, mais chose encore inexplorée. Dans l’espace des infinis possibles, dans les alcôves de l’au-delà, la Vie instille sur les ondes, des fluctuations imperceptibles ; ce sont les germes des lendemains que les serviteurs actifs cherchent à accueillir, à ouï-dire, afin d’accompagner le Beau, le Bien, le Vrai en chemin.
Accepter que ce qui vient du haut s’incarne. Accepter que ce qui vient du bas se manifeste pour que les vibrations les plus subtiles transforment, épurent et subliment ce qui n’a plus lieu d’être.
Mais, à quel niveau accueille-t-on ?
À quel niveau accepte-t-on ?
À quel niveau acquiesce-t-on ?
Et quel regard posons-nous sur les choses ?

D’un côté l’horizon s’ouvre sur un avenir commun, de l’autre sur un avenir particulier.
D’un côté le flux permanent qui baigne l’ensemble, de l’autre les saccades et les stases des parties isolées.

Accueillir et accompagner implique de développer une vision capable de discerner avec clarté, qui accueille, qui accepte et qui acquiesce en nous. Le silence est porteur d’unité, d’inclusivité, de puissance ; il nous parvient et se laisse visiter sur les ailes du souffle afin que nous puissions accompagner ses qualités pour l’ensemble des Terriens, sans forcément tenir compte des intérêts particuliers ; il implique de discerner ce qui est juste et ne l’est pas, car nul ne doit acquiescer ni accompagner ce qui sert d’injustes relations.

Il est important d’affirmer ce qui doit être réajusté ; il est important d’éduquer pour y parvenir ; il est important d’évaluer les moyens employés selon les nécessités de l’époque et les circonstances, car chaque avancée pour être acceptée doit être acceptable et donc permettre une écluse entre hier et demain dans le présent de la transformation
C’est ce possible que nous pouvons accueillir, accepter, acquiescer et accompagner.
C’est dire s’il est important de dire oui 😉

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search