Le dessous des cartes

 In La rubrique de Frédérique

Citer ses sources

 

Le dessous des cartes se dévoile si l’on s’emploie à les retourner, si la curiosité et l’envie de jouer nous animent et poussent à entreprendre de nouvelles parties. Or les parties sont multiples et variées ; certaines passent inaperçues, d’autres font semblant d’être en pause, d’autres encore se déroulent en secret, et les plus anodines s’exposent sans fard ni tromperies.
Ainsi, chaque matin se profilent les dessous d’une journée ; mais prenons-nous le temps d’évaluer la façon dont ils vont colorer son déroulé ?
T’es-tu levé d’un bon pied ?
As-tu mis ta conscience en mouvement avant de le poser ?
T’es-tu dit : chouette, bienvenue à toutes les opportunités ?
As-tu le goût pour aborder ce qui forcément va se présenter, et sauras-tu le voir avec un regard innocent ? Car il se passe toujours quelque chose, en plein ou en manque, en positif ou en négatif, en filigrane ou en évidence.

Se lever en sourire, c’est mieux que de se lever en soupir.
S’habiller le cœur pour rencontrer les situations qui se présentent, c’est mieux que de revêtir les oripeaux des râleries ou des procrastinations diverses.
Quelles que soient les traversées proposées, quelles que soient celles que nous savons devoir affronter, nul ne peut à notre place donner qualité à la façon dont nous les appréhendons.
Dans ces choix entre futile et utile, entre inutile et important, qu’ériger en toile de fond et que définir comme objectif ?

Quel que soit le programme imposé, chacun, chacune peut l’interpréter avec brio en l’émaillant d’une perspective qualitative et d’une volonté de progrès.
L’ambiance que nous décidons de nourrir, d’habiter, de diffuser, l’intention de cultiver domination ou innocuité, se trame derrière l’apparence. C’est un dessous des cartes qu’il nous revient de découvrir.
Cependant, cet aperçu n’est pas là pour juger de la nature bonne ou mauvaise de notre jeu ; mais de notre faculté à doter la partie d’un air de joie, d’ennui, de hargne, de grogne ou de tout autre état dont nous avons le secret.

C’est cela qu’il convient de réaliser pour comprendre que selon le dessous des cartes auquel nous souscrivons quotidiennement, nous avons tous et toutes la possibilité d’imprégner le monde d’effluves subtils ou nauséabonds, en le gratifiant d’élégance ou de négligence, d’espoir ou de défiance, d’engagement ou de passivité.
Nous sommes les acteurs d’un jeu qu’il nous revient de mener à bien, non pour élever notre score particulier, mais pour coopérer au changement de climat et souffler un air ensoleillé sur des situations parfois inadéquates, voire souvent désolantes.

Le dessous des cartes, c’est ce qui anime incognito le présent qui se dévoile et les embryons d’un futur proche et lointain. À nous d’en extraire le meilleur pour le rayonner, quoi qu’il arrive et ne plus s’attrister de n’avoir pas suffisamment bien joué.
Ce sont là nos atouts, le dessus des cartes qu’il nous reste pour laisser poindre sur le tapis de l’existence le préférable en passe de se révéler.
À toi de jouer !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Start typing and press Enter to search