Pile ou face

 In La rubrique de Frédérique

 

Pile ou face n’est pas un jeu de hasard ; ce n’est pas une roulette russe sans danger pour aborder le quotidien en êtres irresponsables.
Pile ou face, c’est une façon de poser le regard sur les événements du monde et les tableaux de l’ordinaire ou de l’abracadabrant. Il y a toujours un pile du face et une face du pile qui vient dire qu’il vaut mieux faire le tour d’une pièce pour comprendre ce qu’elle recèle de bon, de bien, de vrai, ce qu’elle invite à transformer en beau, en bien, en vrai, quand beau, bien, vrai se sont absentés de la partie.

Car à vrai dire, le beau se cultive à l’envi pour celles et ceux qui, tout de bon, cherchent à colorer le monde d’une touche d’espoir, là où l’ennui, les déconvenues, l’horreur ou l’insensé se déploient.
Pile ou face donne à voir le verre à moitié plein et son complément, à moitié vide. Ainsi, chaque fois qu’on insiste sur ce qui manque, on oublie de remercier pour ce qu’on a. Mais chaque fois qu’on aperçoit ce qui ne va pas, on distingue en filigrane, ce qu’il s’agit de mettre en place pour que ça aille.
Chaque fois qu’on fustige la guerre, on conçoit en sous-jacent une paix plausible à venir. Chaque fois qu’on identifie une peur, on met l’accent sur son éventuelle transformation. Chaque fois qu’on est insatisfait, on sait, même sans le savoir, ce que pourrait être une satisfaction. Et chaque fois qu’on est pris de tristesse on imagine qu’il pourrait en être autrement, sinon il n’y aurait aucune raison d’être triste.

Nul besoin d’opposer pile à face, car pile a besoin de face, et face ne peut se passer de pile pour concourir à une même pièce qu’il s’agit d’enjoliver, non en servant les intérêts de pile ni même ceux de face, mais en donnant à chaque instant aux pièces du puzzle qui sont les nôtres, une place de choix, une place de joie dans la grande toile de l’existence.

Il n’y a pas d’ombre sans lumière, car la lumière éclaire nos ombres et aide à se dégager de celles qui nous plombent. Quand la lumière croit, les ombres se remarquent côté pile, côté face pour mieux nous inciter à embrasser le monde en célébrant la vie unique, malgré les piles et les faces des aléas multiples qui, bon an mal an, nous font avancer.
La tête et le cœur, le jour et la nuit, le haut et le bas, hier et aujourd’hui préparent notre façon d’aimer et d’inclure ensemble des points de vue divers pour donner au futur une couleur d’unité.

Pile ou face ? À nous d’en découvrir tous les arcanes pour devenir plus inclusifs.
Alors on joue à pile et face en même temps, car à marier leurs lettres, il en sort facile avec dans la marge les lettres P et E ; le P du possible et le E d’une envie de s’y donner.
Un peu tiré par les cheveux, non ?
Oui, mais si on ne joue pas, si on n’essaie pas, ensemble on ne gagnera pas !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Start typing and press Enter to search