Du renom au renoncement, un chemin de vérité

 In La rubrique de Frédérique

Du renom au renoncement, un chemin de vérité.
L’essentiel ne se pavane pas, il s’incarne humblement, illumine l’espace intérieur et émane sans façon. L’essentiel ne se périme pas, il perdure inlassablement dans les tréfonds de l’existence. Confiant, il sait que tôt ou tard, il sera découvert pour le meilleur et pour se dire. L’essentiel se trouve au-delà, bien au-delà des avoirs, des attentes et des armes.
Il est là, veilleur permanent qui se laisse deviner quand les apparats disparaissent pour laisser place à l’authentique, quand les désirs d’être quelqu’un cèdent la place au simple fait d’Être, quand la beauté transparaît dans les pensées, les paroles et les actes, car rien ne cherche plus à paraître sous les oripeaux de l’ambition.

L’essentiel exige de renoncer à tous les simulacres ; il ne joue pas à cache-cache, il ne joue pas des coudes pour s’implanter au cœur des existences ; il ne dit rien qui pourrait souiller le silence et apprend à qui l’approche, le parler-vrai de l’accueil, de la disponibilité et de l’innocuité.
L’essentiel est une évidence qui invite et colore le souffle d’une joie légère qui vient d’ailleurs et emplit l’ici d’un goût d’éternité.
L’essentiel, est une touche de permanente assurance qui émerge lorsqu’on ose se défaire de tout ce qui le masque. Il se passe des honneurs, répudie les bonheurs, les peurs, les torpeurs et récuse les horreurs ; il exclut l’inutile et invite celles ou ceux qui le cherchent à déposer les fausses identités, les fausses croyances, les fausses motivations pour arriver sans fard et sans fardeau, là où l’intérieur ne peut plus s’embarrasser de faux-semblant.

L’essentiel échappe à l’overdose autant qu’au sous-dosage. Quiconque le fait sien goûte la légèreté et cultive le contentement. Pénétrer son monde ouvre un champ d’infinis possibles s’articulant dans un espace de profonde harmonie.
Là, toute frontière entre l’un et l’Un se dissout.
Là, l’autre devient l’alter ego constitué du même matériau, répondant au même fondement et œuvrant au même souverain bien.
Là, les esprits déploient la puissance d’être qui scelle notre humanité.

L’essentiel, tapi derrière toute existence n’a nul besoin de renom, car il dévoile une vérité qui inonde de lumière et d’amour l’ensemble de la création, dont nous sommes des cellules ouvrières. Il apparaît lorsque présence, authenticité, discernement et compréhension aimante s’allient pour l’accueillir dans sa force, sa clarté et son dénuement.
De renoncement en renoncement, il croît imperturbablement ; il allège l’existence qui s’efface, se fait transparence et laisse poindre l’omniprésence fondatrice de l’essence.
À l’instar du soleil qui d’un point de solitude rayonnante, embrasse le Tout dans une exquise communion, l’essentiel témoigne d’un point de vie à magnifier quand les points de vue et les voix du factice se sont tus.

Entre superflu et essentiel, à chaque instant, un choix se propose : à quoi renoncer, que décider et pour quel devenir ?
Ça n’est pas du Shakespeare, mais c’est là, la question !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search